Joseph Pilates

Joseph Pilates"Durant la guerre de 1914-1918, Joseph Pilates (d'origine allemande) se retrouve prisonnier (en Angleterre) et est placé comme infirmier dans un camp pour blessés militaires. Dans le cadre de son travail auprès des blessés de guerre, il élabore toute une série d'exercices physiques en utilisant les lits des patients pour leur permettre de retrouver leur mobilité et surtout leur musculature. C'est à partir d'un système d'anneaux et de ressorts accrochés à la structure des lits, créant ainsi des résistances qu'il contribuera à leur rééducation. C'est de là qu'est issu "l'Universal Reformer" (machine horizontale). Il sera constaté que les blessés bénéficiant de ses soins se rétabliront plus vite que les autres."

Après la guerre Joseph Pilates rentre à Hambourg en Allemagne où il définit plus précisement sa méthode et son équipement.

En 1926, Pilates quitte l'Allemagne pour les Etats Unis [...] Arrivé à New York il ouvre son propre studio [...] et suscite l'intérêt du milieu de la danse qui adhérera à sa méthode et qui la diffusera à long terme.

Dans les années trente, il travaille en étroite collaboration avec des danseurs comme Ruth Saint Denis et Ted Shawn, Martha Graham (dont tous les danseurs pratiqueront la méthode), George Balanchine, Hanya Holm et Jérôme Andrews. Pilates préférait travailler avec des danseurs car ils avaient l'intuition du mouvement.

A la mort de Joseph Pilates en 1967, nombre de ses élèves et assistants ouvrirent leur propre studio [...] Cela aura pour effet d'ouvrir son travail à un plus large public qu'aux seuls sportifs et milieu de la danse américaine.

Pilates ne laissa aucune directive particulière en ce qui concerne sa méthode, sur la façon de la pratiquer et de l'enseigner [...] La transmission reste avant tout orale, basée sur le savoir pratique plus important que le savoir théorique.

C'est par Jérôme Andrews (1908-1992) que la méthode Pilates et ses Apparatus (appareils) arrivent en France dans les années cinquante. Danseur américain, il est considéré comme un des plus brillants de sa génération.

Devenu l'assistant de Joseph Pilates, il développera dans le cadre du Studio (de New York), un travail auprès des danseurs. Refusant la proposition de prendre la direction du studio, il choisit de s'installer en France pour y développer sa compagnie de Danse. C'est à ce moment qu'il introduit l'Universal Reformer [...] A son arrivée, il n'a pas pour but de faire connaître le travail de Joseph Pilates, il se consacre à développer sa propre écriture chorégraphique. Il initie à la machine ses premiers danseurs dont Jacqueline Robinson, Solange Mignoton et plus tard Françoise et Dominique Dupuy, (figure emblématique de ce travail), qui perpétuent en France l'héritage de Jérôme Andrews."¹

1 : Informations dues à Maxime Rigobert, danseur et pédagogue, Conservatoire Supérieur de Paris - CNR. Fiche réalisé pour le Département des Métiers.